Simone Veil

Publié le 25 Août 2017

Au début de l’été, le 30 juin 2017 : Simone Veil disparaissait quelques jours avant ses 90 ans.
Il m’a semblé que l’étude de son thème s’imposait comme incontournable.
Comme à mon habitude, je dresse un parallèle entre les nombreux évènements marquants de sa vie relatés dans son autobiographie : « Une vie » Editions Le Livre de Poche et dans sa biographie écrite par la journaliste Sarah Briand  : « Simone, éternelle rebelle ». Edition Points (2015)

 

Simone Veil
Simone Veil

Née le 13 juillet 1927 à 8 h 15 à Nice - France.

Elle est Cancer Ascendant Lion.

Son Soleil en Cancer est conjoint à Pluton, l’ombre de ce dernier vient très tôt assombrir son Soleil maître de son Ascendant Lion ce qui l’oblige à puiser dans sa vie intérieure (Cancer) la puissance de régénération (Pluton) pour qu’au fin fond du néant surgisse la lumière.
Le Signe de son Ascendant le Lion est très occupé : Mercure, Mars conjoint Neptune, ce qui nous laisse entrevoir sa volonté sans faille qu’elle mettra en action (Mars) au service des grandes causes collectives (le secteur de la XII) avec le sens de la plus grande compassion (Neptune).
Toute sa vie durant, elle placera les droits de l’homme en tête de ses idéaux.

Ses Racines

Son père est architecte : elle a Saturne (la structure et la rigueur) en Sagittaire en IV (le secteur du père). Saturne est trigone d’un côté à la conjonction Jupiter Uranus en Bélier et de l’autre côté trigone à Mercure en Lion, ce qui laisse sous entendre que son père devait effectivement présenter de belles dispositions pour l’architecture. Avec un tel Saturne, son père a sans doute beaucoup contribué à structurer l’esprit de sa fille et à lui transmettre des valeurs très solides, dès son plus jeune âge.  
Le carré Saturne à Vénus : cette dernière est maître de la X (la mère) souligne la frustration et le grand vide que Simone a pu ressentir avec la perte prématurée de ses 2 parents. La Lune en Capricorne conjointe au Nœud Sud laisse entrevoir la blessure de l’enfant intérieur qui ne cicatrisera jamais.
Son Soleil en Cancer conjoint à Pluton lui donne très tôt le sens de la famille qui restera à la fois une source de préoccupations mais aussi de nombreuses joies.

L’importance des transits sur ses Lunes Noires

Elle est la plus jeune de la fratrie : Madeleine (Milou, déportée avec elle), Denise, et  Jean sont ses ainés. 
La Lune noire corrigée (Lilith) en pointe de III, le secteur de la fratrie peut nous faire penser à la disparition de son frère en déportation. Après son départ pour Auschwitz, elle ne le reverra jamais. 
Quant à sa sœur Milou elle décèdera le 2 Août 1952 avec son fils Luc dans un accident de voiture (Saturne transitait sa Lilith natale en pointe de III).
On s’aperçoit que le secteur de ses Lunes noires reste un point très sensible de son thème avec de nombreux défis à relever en rapport avec les différentes disparitions qui touchent son entourage proche :
Lors du décès de sa mère le 15 mars 1945, Neptune et Lilith sont en conjonction exacte et arrivent sur sa Lilith natale.
Le 12 août 2002 lors du décès de son fils Claude âgé de 54 ans, ce sont Vénus et la Lune qui transitent Lilith natale. On note que Vénus est le maître de cette même Lune noire en Balance, elle est carré à son Saturne natal comme on l’a vu plus haut. 

Sa captivité

Le 7 avril 1944 elle est arrêtée avec sa mère et sa sœur Milou et déportée à Auschwitz. Pluton conjoint au Nœud Nord ainsi que Jupiter transitent tous les trois le secteur de la XII qui représente ici l’emprisonnement. Pluton conjoint au Nœud Nord lui a sans doute permis de conserver la Lumière au fond d’elle-même malgré les moments les plus dramatiques qu’elle a dû traverser.
Elle rentre en France le 23 mai 1945. Jupiter qui termine le transit de sa Maison I l’a sûrement aidée à garder l’espoir lors des derniers mois de sa captivité.

Son Caractère

Son caractère est particulièrement fort : elle présente 6 planètes plus l’Ascendant en signes de Feu : Jupiter Uranus en Bélier, Mars Neptune + l’Ascendant en Lion et Saturne en Sagittaire.
Son tempérament commence à se dessiner très tôt, lors de son séjour à Auschwitz : elle fait office de chef de famille lorsque sa mère et sa sœur Milou sont malades et elle se préoccupe déjà de tous.
A son retour elle se passionne pour la justice, son but est de défendre ceux qui en ont besoin.
Neptune à l’Ascendant est puissant, il est sans doute à l’origine de son sens de la compassion.
Jupiter (les lois, la justice) conjoint à Uranus en Bélier, la planète de l’innovation et de la contestation dans le signe le plus entreprenant du zodiaque vont lui permettre de bousculer la tradition et parfois même de la faire voler en éclats. 
À l’occasion elle ne déteste pas choquer. Cette conjonction en Bélier en font avant tout une battante qui va défendre ses idéaux face à tous les obstacles.
Son mari dit d’elle « Simone est soupe au lait. Elle n’apprécie pas qu’on la contredise. Cela la met dans des colères terribles (conjonction Uranus Jupiter en Bélier) qui retombent aussi vite qu’elles arrivent ».  
En même temps sa Lune en Capricorne en fait un personnage plutôt introverti qui n’aime pas les mondanités  : c’est une femme de l’ombre décidée à se distinguer par sa ténacité. « Elle a comme enfilé une carapace à son entrée dans sa vie professionnelle ».
C'est tout son paradoxe : cette douceur mêlée à un premier abord de froide distance due sans doute à sa Lune en Capricorne (le côté réservé de Saturne maître de ce signe) et de sa Vénus à l’Ascendant tenue par Mercure en Cancer, un signe d’eau qui lui donne par ailleurs une grande sensibilité.

Ses combats

Simone n’oubliera pas ce que sa mère n’a jamais cessé de lui répéter : que pour être indépendante il faut faire des études et avoir un métier. Dès son retour à Paris elle s’absorbe dans ses études de droit et de Sciences Po.
En 1957 elle est reçue parmi les premières au concours de la magistrature, elle est affectée à la direction de l’administration pénitentiaire où sa mission consiste à répertorier l’état des établissements pénitentiaires et vérifier les droits élémentaires des prisonniers. Au bout de 7 années où elle rechigne régulièrement à se soumettre à une quelconque autorité, ses positions très critiques amorcent de réelles avancées. Elle obtient que les détenus apprennent à lire et à écrire, aient accès aux bibliothèques, se forment à un métier et que les conditions sanitaires s’améliorent. Durant toute cette période Uranus transite sa XII (secteur entre autre des milieux carcéraux) il vient transformer et améliorer d’une façon révolutionnaire les droits des prisonniers.
A 37 ans elle est affectée aux Affaires civiles, c’est l’âge où les Nœuds lunaires reviennent pour la seconde fois, sur leur position natale (leur cycle étant de 18 ans 1/2 environ). Ce transit vient la conforter dans sa mission de vie : elle participe à des réformes essentielles de la société : le droit de la famille, le droit à l’adoption, la création de structures de soins pour les handicapés mentaux. 
À ce moment Jupiter transite son Milieu de Ciel ce qui marque un tournant dans sa carrière, et vient asseoir sa réussite sociale. Uranus la planète du renouveau transite dans sa Maison I, il est en opposition au Saturne de transit, le symbole des vielles structures. C’est à cette période, qu’elle n’hésite pas à bousculer les vieux principes Saturniens qui lui semblent obsolètes. 
En 1970 elle est la première femme à être nommée secrétaire du Conseil supérieur de la magistrature par le président Georges Pompidou. 
Nul doute qu’elle va faire avancer les choses : elle a 42 ans et dans sa Révolution solaire on note que Jupiter est de nouveau en conjonction à Uranus en opposition à la conjonction natale de ces 2 mêmes planètes. L’Ascendant de cette RS se trouve très proche de sa Lilith natale. C’est un nouveau défi à relever, elle reprend sa bannière de chevalier pour de nouveaux combats.
Le 27 mai 1974 Jacques Chirac, premier ministre de Valéry Giscard D’Estaing,
lui offre le poste de ministre de la Santé (une fois de plus c’est la première fois qu’une femme occupe cette fonction).
La légalisation de l’avortement devient sa nouvelle bataille. 
« A cette époque l’avortement tuait 1000 femmes par an, en stérilisait beaucoup et les humiliait toutes » (Boris Cyrulnik psychiatre).
Elle a pleinement conscience de la difficulté du problème : « je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme - je m’excuse de le faire devant une assemblée presqu’exclusivement composée d’hommes - : aucune femme ne recourt de gaité de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame. C’est toujours un drame, cela restera toujours un drame ». « En même temps Gisèle Halimi l’avocate, à l’avant garde de tous les combats féministes, dénonce l’injustice qui permet aux jeunes filles les mieux loties d’avorter dans des conditions décentes en s’envolant vers des pays plus libéraux. Tandis que la majorité d’entres elles sont réduites à confier le plus intime d’elles-mêmes aux fameuses faiseuses d’anges, qui pratiquent l’opération dans des conditions pour le moins artisanales ».
Le 28 novembre 1974 le Loi sur l’IVG qui porte le nom de la « Loi Veil » est votée.
« La force de caractère, la persévérance dont elle a témoigné tout au long des débats à l’Assemblée nationale jusqu’à la victoire finale ont fait d’elle une icône ». Elle rentre dans l’histoire. Ce n’est pas un hasard : ce jour là, la Lune transite son Milieu de Ciel en Taureau le signe féminin par excellence tenu par Vénus et par la Lune, elle triomphe dans son combat pour les femmes. Saturne qui transite son Soleil en XI montre que sa victoire ne s’est pas faite sans mal, elle lui a valu aussi des ennemis qui ne la lâcheront pas de sitôt. Pluton transite Lilith natale en Balance, le signe vénusien, le défi à relever c’est de permettre la mise en lumière de ce qui se faisait dans l’ombre, enfin le Soleil, Neptune, le Nœud Nord et Vénus en Sagittaire dans sa  IV,  le secteur de la famille nous montre comment elle a modifié une approche au sein de la famille en apportant de la compassion (Neptune - Vénus) sur une situation des plus délicates.
Au printemps 1979 elle fait voter la première loi sur le tabagisme.
Le 17 juillet 1979 elle devient la présidente du Parlement européen élue au suffrage universel. Son rêve de réconciliation qui lui tenait tant à cœur depuis 1945, prend enfin forme.
Dans les années 80 elle affronte l’épidémie naissante du SIDA en mettant en place une campagne de protection.
En Juillet 1994 elle est de nouveau ministre de la santé et des affaires sociales.
Son mari Antoine Veil « associe chaque nouveau défi de son épouse à l’inaltérable soif d’adrénaline dont sa femme semble être la proie volontaire ».
C'est sans doute sa grande dominante en Signes de Feu ainsi que ses 5 planètes en Signes Cardinaux : Jupiter Uranus en Bélier, La Lune en Capricorne et Pluton Soleil en Cancer, qui lui donnent la volonté, l’enthousiasme, mais aussi la capacité à diriger et à convaincre lui permettant ainsi d’avancer à des postes clés. 
Son Ascendant en Lion ainsi que ses 3 planètes dans ce signe Fixe : Mercure, Mars, Neptune lui apportent la concentration et la persévérance pour atteindre ses objectifs dans la durée.
Le 18 mars 2010 : elle est nommée à l’Académie Française, elle est la sixième femme à siéger parmi les « immortels ».
« L’adolescente qui aimait lire, la jeune déportée qui n’a cessé de lutter, l’épouse, la mère, la grand-mère, l’amie, la ministre, la présidente du Parlement européen, la discrète, la combattante, la passionnée, l’éternelle rebelle, est accueillie sous la Coupole ….. Ce qui vous a sauvée du désespoir, c’est le courage, l’intelligence, la force de caractère et d’âme. Et c’est l’amour qui succède à la Haine ». 
C’est avec ce discours de réception que Jean d’Ormesson accueille Simone Veil à l’Académie Française. 
Uranus Soleil Mercure reviennent sur sa conjonction natale : Jupiter Uranus en Bélier en font un personnage hors norme.

Sa fin de vie

Le 5 mars 2013 : sa sœur Denise décède à l’âge de 88 ans.
Le 15 Avril 2013 : elle enterre son mari Antoine Veil après 67 ans de vie commune.
Uranus revient sur son Uranus et son Jupiter natal en VIII, ces 2 planètes étant les deux maîtres de sa Maison VII natale (les contrats, le mariage).
Mais ce jour là Jupiter est de nouveau en conjonction avec la Lune Corrigée (Lilith) de transit. C’était sans doute son dernier défi à relever.

Simone Veil, cette « Grande Dame », ce modèle d’indépendance, continuera à nous inspirer un profond respect pour tous les immenses combats qu’elle n’a jamais cessé de remporter.