Publié le 4 Février 2016

Elisabeth Kübler-Ross

Personnage mythique
"Celle qui a apprivoisé la mor
t".

Figure de proue de la thanatologie moderne et de l’accompagnement des mourants, elle est l’initiatrice des premiers soins palliatifs dans les hôpitaux aux Etats-Unis puis en Europe.

Elisabeth Kübler-Ross :

née le 8 juillet 1926 à 22 h 45 à Zurich en Suisse
(source astrodatabank.com)
décédée le 24 août 2004 à l’âge de 78 ans en Arizona (USA)

Elisabeth Kübler-Ross

Présentation du thème : elle est Cancer Ascendant Poissons.
Son signe solaire apparaît comme dominant dans son thème avec la présence d’une triple conjonction à un degré près : Pluton (14°) Soleil (15°) et le Nœud Nord (16°) le tout en Cancer donc tenu par la Lune elle-même dans son domicile.
Cette triple conjonction vient former un grand trigone d’Eau avec Saturne à 19° Scorpion en Maison VIII et avec l’Ascendant à 11° des Poissons.

Son premier combat pour survivre
Pluton (symbole de mort - renaissance) conjoint au Soleil, suivi immédiatement du Nœud Nord la fait osciller dès son premier souffle, entre la vie et la mort. On sait que triplée, pesant à peine 1kg à sa naissance, elle dû développer une énergie considérable et hors du commun pour survivre, alors que les couveuses et les laits maternisés n’existaient pas encore.

Sa personnalité autonome et indépendante se dessine très tôt
Uranus à 29° Poissons et Mars 15° Bélier tous deux en Maison I son désir de voler de ses propres ailes, sans rien devoir à personne, ne se fait pas attendre. Très vite elle parcourt l’Europe dévastée par la guerre, sac à dos, pleine d’idéalisme et d’espoir, œuvrant dans des dispensaires pour soigner la typhoïde.
Elle subvient elle-même à ses études de médecine en travaillant dans un laboratoire.

La mise en place des premiers soins palliatifs dans les hôpitaux.
Son Uranus marque son audace, ainsi que le côté précurseur de sa démarche universelle et son éveil spirituel. Son Mars en Bélier en Maison I, lui permet de passer à l’action, elle surmonte une multitude d’obstacles : à ses débuts, elle est beaucoup controversée, elle choque et dérange le monde médical où elle se fait de nombreux ennemis, on la surnomme même le "vautour".

A l’écoute de la détresse humaine
Neptune (la compassion) à 23° en Lion conjoint à la Lune Noire corrigée (Lilith) à 21° Lion en Maison VI, et trigone à son Mars 15° Bélier : elle se met au service des autres, elle relève les défis de sa Lune Noire, elle trouve la manière moderne de dépasser la peur de la mort.
La générosité du Lion associée à sa nette dominante de l’Elément Eau lui apporte toute la sensibilité et l’intuition nécessaires à rompre « la conspiration du silence », désormais, les malades viennent lui confier « leur mal de vivre, leur peur de mourir et leur crainte de la séparation ».

Elle relève de nouveaux challenges
Elle devient la spécialiste des malades en phase terminale.
Dans les années 80 lorsque l’épidémie du Sida apparaît au grand jour, elle se lance dans ce nouveau défi, défendre les malades atteints de cette maladie.
Plus tard elle est la première à prendre en compte l’accompagnement des enfants en fin de vie.
Elle s’intéresse aussi aux hors la loi, elle anime même un atelier dans une prison à la demande du directeur de l’établissement. Des détenus et des surveillants s’y inscrivent, les uns et les autres font alors le choix de modifier leurs rapports, "jamais plus la vie ne sera pareille dans cette prison".

Le rôle de l’étranger
Mercure 12° Lion en Maison VI (la Maison du travail et du quotidien) trigone à Mars, et sextile à Vénus en Maison III (l’écriture), ces aspects sont probablement à l’origine de ses talents d’orateur et d’écrivain (plus de 20 livres traduits en une trentaine de langues). Dès l’après la guerre, elle voyage en Europe où elle côtoie la misère humaine. Après son mariage en 1958, elle s’installe aux Etats Unis. Ensuite elle voyage dans de nombreux pays pour donner ses conférences et animer ses ateliers, pour défendre ses convictions spirituelles, indifférente aux commentaires et prisonnière d’aucun système.
Sa Maison IX (les voyages et les grands idéaux) se trouve en Sagittaire avec Jupiter pour Maître en Maison XII à 26° Verseau. Ce Jupiter qui se met au service d’une grande cause collective (la médecine) est précurseur dans son domaine puisqu’en Verseau, il nous renvoie à Uranus le pionnier, et l’innovateur.

La concrétisation de ses idéaux
Saturne 19° en Scorpion en Maison VIII (le secteur de la mort pour les anciens mais aussi de la transformation) en trigone à son amas planétaire en Cancer (Pluton, Soleil et Nœud Nord) lui apporte la patience, la persévérance la profondeur et l’authenticité nécessaires pour structurer et concrétiser la mise en place des soins palliatifs dans le milieu hospitalier.

Saluons cette grande dame
Elle a su exploiter tout le potentiel positif contenu dans son thème pour réaliser sa Mission de Vie au delà de tous les obstacles qu’elle a pu rencontrer.
"Sa présence rayonnante auprès des malades, sa verve, ses talents d’orateur, sa conviction que la mort n’est qu’une transition d’un monde vers un autre, ont fait d’elle un personnage hors du commun quasi mythique".

Voici quelques titres parmi ses ouvrages les plus marquants :

La mort porte de la vie - Elisabeth Kübler Ross - Editions du Rocher
La mort est un nouveau soleil - Elisabeth Kübler Ross - Editions du Rocher
La mort et l’enfant - Elisabeth Kübler Ross - Editions du Tricorne
Le SIDA un défi à la société - Elisabeth Kübler Ross - Editions Interéditions

Rédigé par Dominique Nicolitch

Publié dans #Thèmes